Mercredi 27 mai au matin : le puy de la Vache (4)

samedi 30 mai 2015
par  Mme RENAUDET
popularité : 56%

Le centre étant situé dans le Massif de Sancy, ce matin-là, nous avons donc quitté le Massif de Sancy pour aller voir la chaîne des Puys (Puy veut dire "sommet"). Longue de 40km et large de 4km, elle est constituée de 80 à 90 puys. Le puy de Dôme avec ses 1465 m d’altitude est le plus haut sommet de cette chaîne. Le Puy de Sancy, quant à lui, est le plus haut puy d’Auvergne avec ses 1886 m d’altitude !

Nous nous sommes rendus au pied du Puy de la Vache. Plusieurs hypothèses existent pour expliquer son nom :
- Il provient de "vacum" qui veut dire "creux" en latin ;
- Il a la forme d’un sabot de vache ;
- Il a la forme d’une vache couchée.

Dans un 1er temps, nous avons joué aux apprentis géologues ! On a observé les affleurements (= zone où sol et sous-sol sont visibles), puis nous nous sommes rendus, les yeux bandés, en haut du Puy de la Vache. Quand nous avons enlevé nos bandeaux, nous nous sommes retrouvés face à une carrière (endroit où l’homme a creusé pour extraire de la roche). Il y avait de gros blocs de roches plus ou moins dispersés. C’était impressionnant ! C’est alors que nous avons revêtu notre casquette d’apprentis volcanologues !! Nous avons dû déterminer si les roches présentes sur le site étaient volcaniques ou pas. Anne-Sophie nous a donné du matériel. Une roche est volcanique si elle possède trois critères :
- elle est composée de quelques cristaux ;
- elle est composée d’une pâte qui lie les cristaux entre eux ;
- elle est constituée de trous (on dit qu’elle est "bulleuse").

Une fois nos expériences terminées, nous avons pu conclure qu’il s’agissait de roches volcaniques.

Après, nous avons dû chercher de quel type de roches il s’agissait. On a plongé la roche dans de l’eau : elle n’a pas flotté. On en a donc conclu qu’elle provenait d’un affleurement fragmenté. Sa couleur était couleur foncée (noir et rouge). Nous étions donc en présence de scories (projection de roches volcaniques) ! Nous avions enfin la preuve que le Puy de la Vache était un volcan !

Sur le chemin, Anne-Sophie nous a fait déguster des plantes sauvages : oxalis petite oseille (très riche en vitamine C), feuille de l’Alizier blanc ( goût d’amande), baie de genévrier. Elle nous a aussi appris à faire la différence entre :
- un Epicéa : son fruit, le cône d’Epicéa, tombe vers le bas ;
- un sapin : ses aiguilles se répartissent de chaque côté de la branche. Sur le chemin, nous avons aussi pu observer un orvet, petit animal de la famille des lézards.

Flash Video - 12 Mo
Flash Video - 34.2 Mo